Vivre avec des talents cachés

3613283_web

Lorsque l’on vit avec des talents cachés, on ne cesse de se surprendre! Il faut dire aussi qu’il vaut mieux aimer les surprises, dans ce cas là les surprises sont belles parce qu’elles sont agréables! Je viens de découvrir que j’avais de vrais talent de cuisinière, non pas que mes plats n’avaient pas de gout, mais au moment où j’ai vraiment décidée de m’y mettre à fond avec un expert à l’appui pour m’orienter et corriger les fautes, parce que je voulais apprendre à faire des plats différents de ceux que j’avais l’habitude de faire, j’ai passée l’examen haut la main! Comme on dit les efforts payent toujours, et en matière d’apprentissage ou d’amélioration il faut faire de la patience et de l’essai ses meilleurs amis! Non seulement mes talents de cordon bleu m’ont fait découvrir leur existence mais mes talents de pâtissière aussi se sont révélés en décidant de me prouver que je pouvais faire mes petits gâteaux et autres desserts moi même que de toujours les commander ou les acheter. Cette belle petite surprise m’a fait beaucoup de bien car aujourd’hui la petite crainte face à la farine et le four s’est complètement envolée. Faire des tartes aux fruits, cake, cupcakes, biscuits, différents nappages de gâteaux et d’autres petites merveilles fait maintenant partie de mes petits plaisirs! Tout ceci pour dire que l’on vit tous avec des talents cachés! On peut faire énormément de choses, mais lorsque l’on a peur de mal faire la crainte peut devenir un vrai handicap face à notre évolution dans certains domaines. On devrait pouvoir se débrouiller en toute chose, connaitre un petit rayon dans la cuisine, la couture, le bricolage, la mécanique (bien sur que ce n’est pas que pour les hommes) et d’autres branches. Il faut avoir le courage et la force de se jeter à l’eau, vous pourriez être agréablement surpris de constater que ce n’était pas si compliquer que vous l’imaginiez. Ayez toujours le courage d’aller vers la nouveauté, essayez de nouvelles choses, des choses que vous pensiez ne pas pouvoir faire. Lorsque l’occasion se présente faites-le, au moins vous saurez vous en sortir dans plusieurs domaines, c’est toujours utile. Si vous n’avez jamais essayé de changer une ampoule et que vous n’essayez pas, vous ne saurez jamais le faire malgré la simplicité de la chose! Apprendre contribue à évoluer dans la vie et nous fait découvrir des choses en nous que l’on ignorait! On peut ainsi découvrir de la créativité, de la passion. Découvrir ses talents cachés peut aussi développer en nous l’envie de partage, de faire plaisir, de découvrir et pleins d’autres belles envies!

Commentaires

  1. août 11, 2013 / 6:34

    Exact, les talents cachés se découvrent tard (enfin normal, sinon des talents, tout court, parfois je suis un peu con dans mes réponses, mais heureusement je me lis et j’aurais effacé cette ligne … Non ? Pas fait ??? Bref …).
    C’est justement l’intérêt de les découvrir par hasard, par instinct, par curiosité ou par intime conviction .
    Il suffit d’avoir envie, dans ton cas, la cuisine, on sent très vite si on va régaler ses amis ou tous les perdre, les plonger dans un coma irréversible (voir les tuer) mais l’important est d’essayer, au pire, il faudra trouver de nouveaux cobay… amis !
    En fait, il faut se lancer, si une envie pointe son nez, alors un talent comme une dent de sagesse doit être caché derrière, prêt à prendre le relais !

    • août 11, 2013 / 7:31

      Merci pour ton commentaire Steve, comme tu dis il faut se lancer sans hésiter sinon on ne découvrira jamais ses talons…Heureusement que pour la cuisine je ne risque pas de perdre mes amis, en tout cas pas encore!

      • août 11, 2013 / 7:55

        C’est tout le bonheur que je te souhaite !
        La cuisine est très importante dans une vie, surtout quand on voit toutes les saloperies que l’industrie nous refourgue (enfin, “nous” … Ceux qui l’achètent).
        Mes parents étaient restaurateurs, j’ai toujours mangé sainement, et appris la cuisine dès mon plus jeune âge. C’est bien plus important qu’on ne le pense et puis même si ça prend un peu plus de temps, il faut se donner la peine de cuisiner, même des petits trucs, je préfère me faire une petite omelette vite fait, me râper une carotte et faire une vinaigrette, ou encore acheter chez le charcutier une saucisse sèche avec un bon morceau de pain frais et un petit verre de rouge, plutôt que d’ouvrir une boîte. L’analyse chimique des conserve est effrayante, les aliments contenus dedans sont de moindre qualité, et masqués à grands renforts d’eau, de sucre, de sel et d’exhausteurs de goût !

        • août 11, 2013 / 8:15

          Je te remercie, tu as tellement raison lorsque tu parles de tout ce que les industries nous font avaler parfois même sans que l’on se rende compte. C’est effrayant et vaut mieux comme tu dis prendre le temps de se faire à manger que de mettre sa santé en danger pour gagner du temps et dépenser moins. Contrairement à toi je n’ai pas appris la cuisine très tôt et ne sachant cuisiner que des plats ordinaires, je prend un grand plaisir aujourd’hui à découvrir cet art particulier qu’est la cuisine avec un peu plus de profondeur.

          • août 11, 2013 / 8:47

            Je t’encourage à le faire, mon adage du jour: perdre du temps à cuisiner, c’est gagner du temps pour sa santé !
            Sur le long terme on est toujours gagnant !

            Même un simple plat ordinaire, c’est du bonheur, une petite escalope de veau (ou de poulet, ou de dinde) poelée, avec une échalotte hachée et ou des champignons dedans en fin de cuisson, un petit filet de vinaigre balsamique, poivre du moulin, ou de cognac, ou de calvados ou de porto (tu vois on peut varier) pour déglacer, et un peu de crème liquide, une pincée de persil ensuite, servie avec une purée maison (pdt, beurre, un peu de lait et une pincée de muscade) ou de simple pâtes al dente …
            Le plat à cuisiner ne prend que 4 à 5 minutes pour trois personnes, c’est plus rapide que bien des conserves qu’il faut ouvrir, puis réchauffer doucement à la casserole …
            J’ai une copine de longue date qui édite des livres de cuisine, elle à un blog de recettes top et rapides et bonnes, demain je te donnerai l’adresse, tu trouveras des idées sympa, et tu pourras lui poser des questions techniques, elle y répondra assurément !!!
            “Que les dieux des fourchettes mâchent a tes côtés ! ” !
            lol, la poésie pourrie made in moi !

          • août 11, 2013 / 9:21

            Oui, perdons notre temps en cuisine, au moins on se régale! tu me donnes faim avec ton escalope de veau, bel exemple j’adore. Merci d’avance pour l’adresse du blog de recettes ça me sera bien utile, que les dieux des fourchettes t’entendent et te gardent 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *